Biodiversité et rapport Nord-Sud

Publié le par xavier

reniteloOn le sait depuis longtemps les rapports entre pays riches et pauvres sont compliqué à évoquer sans tomber dans les caricatures...du style :

- Les pays riches ne s'intéressent qu'aux pays pauvres que parce qu'ils générent des profits en exportant dans ces pays des produits transformés et leur importent à bas prix des matières premières... Méchants riches ! Même s'il y a du vrai...stop

- Les pays pauvres sont incapables de produire en quantité et en qualité suffisante...sans les riches et les importations en provenance de ces pays, la pauvreté et la misère serait encore plus forte...pensez aux dons etc. en période de sécheresse, aux opérations de secours d'urgence.. sans compter qu'ils sont gérés depuis des années par des incapables... je n'en ajoute pas..stop

Sans entrer dans ce débat...je m'interroge souvent sur le côté vicieux de certaines aides mal faites...

Ex: Les pilons de poulets congelés exportés en Afrique qui, via des effets de démonstration et sous des labels d'hygiène, de lutte anti-famine etc, ont tué la production locale d'élevage et rendu certains pays complétement dépendants de ce type d'approvisionnement... normal ?

En ce qui concerne la biodiversité mondiale.... On le sait, le monde dans son ensemble s'uniformise...de moins en moins de langue, isn't it ?

J'ai lu un article de la FAO (Organisation des nations Unies pour l'Agriculture et la nourriture, je ne sais plus le terme exact en francais... glurps je commence à être clônable) qui titre :

Savez-vous qu'un tiers des races animales d'élévage risque l'extinction ? [Lire la suite]

Impressionnant non ? Cela est du essentiellement à la mondialisation et, notamment pour les pays pauvres, aux importations en provenance des pays riches qui induisent des subistitutions et croisements de race ...
Les nouvelles races ou nouveaux élévages ne sont pas forcément mieux (probablement souvent moins bien...) que les anciennes qui sont là depuis de siècles et qui ne sont souvent pas là par hasard....Elle se sont adaptées à l'environnement.

Et en ce qui concerne Madagascar ? Pays ô combien longtemps sauvegardé... Lémuriens, etc.
Et voilà ca à commencer avec la disparition du Vorombe (Grand Oiseau - un peu comme une autruche que tout le monde a déjà oublié sur la planéte) mais plus proche de nous..les bovins Renitelo ont pratiquement disparus...

"Ils sont [pourtant] particulièrement adaptés aux différentes zones climatiques de Madagascar et fournissent de la viande et une traction animale."

Madagascar marque son empreinte, sa différence, par sa faune et sa flore exceptionnels...Veillons à ne pas tout uniformiser...sinon à terme on ne créera qu'un site web virtuel pour visiter les animaux de la terre, sans compter que certaines activités, certains comportements humains auront disparus...au profit du "Meilleur des mondes" Huxley avait raison ?

Xavier - versionAlpha

Source : FAO

wwmapb_f

Publié dans Infos

Commenter cet article